Mauriweb

Dans le cadre de la commémoration du 9ème anniversaire de l’assassinat du jeune martyr Lamine Mangane par la gendarmerie du système raciste qui nous gouverne, le 27 septembre 2011 à Maghama, une délégation de Touche pas

Saharamédias - La police chargée des crimes économiques et financiers en Mauritanie s’apprête à boucler son enquête préliminaire entamée il y a quelques mois à propos des présomptions de corruption dont sont accusés d’a

Saharamédias - Selon les sources de Sahara Medias l’ancien président Mohamed O.

Mourassiloun - La police chargée des crimes économiques et financiers a consacré la journée de dimanche dernier, 27 septembre courant, à la séance de confrontation, organisée dans le cadre de l’enquête préliminaire en c

Alakhbar - La police chargée des crimes économiques et financiers a convoqué de nouveau, le dimanche 27 septembre courant, l'ancien président, Mohamed Ould Abdel Aziz, ont révélé des sources.

La réunion se tient au  sous-sol d’un immeuble quelconque.  Y participent deux diplomates  américains, probablement barbouzes à leurs heures, et un diplomate international à plein temps.

Al-akhbar - Le gouvernement mauritanien a exprimé son intention de renforcer le combat contre l’impunité à travers un communiqué du Ministère de l’Intérieur qui assure qu’aucun citoyen ne sera en marge de la loi ni ne s

Actualités

Le  ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement débourse un peu plus de 874 d’ouguiyas anciennes pour l’assainissement de la ville de Nouakchott. Trois entités tirent profit des contrats attribués de gré à gré.

La brigade de répression des crimes et financiers a perquisitionné- ce mardi premier septembre, à Bénichab - le domicile de l’ex-président Mohamed Ould Abdel aujourd’hui soupçonné de corruption ; de détournement de bien public et placé sous contrôle judiciaire.

La liste des cabinets pré-qualifiés pour l’élaboration d’un plan directeur  pétrolier et gazier mauritanien annoncée en mai dernier vient d’être annulée par les autorités.

L’usine d’eau minérale Assil  - basée à Bénichab, propriété d’Aziz,  portée sur des fonts baptismaux par ce même Aziz après sa prise de pouvoir par voie de putsch en 2008 - est épinglée par la SOMELEC pour fraude à l’électricité .

AMI - La Présidence de la République, communique que, par décret en date du lundi 31 août 2020, le Parlement est convoqué en session extraordinaire à compter du jeudi 3 septembre.

Les autorités ont remis son passeport à Moktar Djay  pour qu’il conduise une délégation de la SNIM à l’étranger, apprend-t-on de source digne de foi.

 

Le gendre de l’ex-président Aziz en l’occurrence Mohamed Ould M’Saboubou - soupçonné de corruption, convoqué par la brigade de répression des crimes économiques et financiers et placé sous contrôle judiciaire - sort du silence.    

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animée ce jeudi 27 août depuis son domicile à Nouakchott, l’ex-président Aziz a donné sa version des faits par rapport  au Ghanagate, une sombre affaire de faux dollars qui a eu lieu en 2006 dont il était l’un des principaux personnages et qui lui a fait perdre 400 milles $ qu’il a réc

Le Ghanagate -  une sombre affaire de fausse monnaie qui remonte à 2006 et  qui a coûté environ 400 milles € à Mohamed Ould Abdel Aziz  -  refait surface.

Mourtéji Ould Wavi   a été auditionné par la brigade de répression des crimes économiques et financiers ce mercredi 26 août sur  la liquidation de la Société nationale d’import et d’export (Sonimex) qu’il a eu à diriger par le passé, rapporte notre confrère arabophone mourrassiloun.com

Mohamed Lemine Ould Bowbatt, homme d’affaires proche de l’ex-président Aziz, soupçonné de fraude fiscale à hauteur de 8 milliards d’anciennes ouguiyas a été placé sous contrôle judicaire récemment dans le cadre de l’enquête judiciaire sur la gestion de l’économie du pays sous la direction d’Aziz, chef de l’Etat mauritanien de 20

Moyeké Mint Abdallahi - épouse de Mohamed Zein El Abidine Cheikh Ahmed, le patron des patrons- a été auditionnée par la brigade de répression des crimes économiques et financiers ce mercredi  25 août, cela  dans le cadre de l’enquête judiciaire sur les crimes économiques et financiers perpétrés sous le règne de Mohamed Ould Abde

Abondamment cité dans le rapport de la Commission d’enquête parlementaire sur la gestion de l’économie nationale sous son règne, l’ex-président Aziz - contre qui pèse des soupçons de corruption, de détournements des biens publics et  qui vient d’être placé sous contrôle judiciaire - va devoir faire face au gel de ses avoirs plac

Les anciens ministres de Mohamed Ould Abdel Aziz, président de la République islamique de Mauritanie de 2008 à 2019, déjà placés sous contrôle judiciaire ont du souci à se faire. La brigade de répression des crimes économiques et financiers est passée au stade des interpellations après celui des auditions.

Des sources liées à la commission d’enquête parlementaire ont indiqué que la police de la criminalité économique se prépare à ouvrir le dossier de la fondation caritative « RAHMA », dirigé par Badr Ould Abdel Aziz, fils de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz.