Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

C'est la mi-temps dans le match qui oppose la Mauritanie au Mali. Pour le moment, ce sont les Aigles du Mali qui mènent la danse, devant les Mourabitounes (2-0).

Au lendemain de la victoire provisoire de Mohamed Ould Ghazouani à la tête de la Mauritanie, les quatre candidats de l’opposition font encore front commun pour contester les résultats. 

Le militant antiesclavagiste et député mauritanien Biram Ould Dah Ould Abeid, un des candidats de l'opposition contestant la victoire de l'ancien chef d'état-major à l'élection présidentielle, a appelé lundi ses partisa

Le ministère de l’intérieur a menacé dans un communiqué rendu public cet après-midi les manifestants d’être poursuivi pour « atteinte à l’ordre public », constate-t-on ce lundi à Nouakchott.

Le candidat Ghazouani est donné vainqueur de l’élection présidentielle 2019 par les résultats provisoires de la Ceni.

Ils ont suscité la colère des partisans de l'opposition.

Le Ministre de l’Intérieur a convoqué d’urgence, ce dimanche, les quatre candidats de l’opposition qui rejettent la victoire autoproclamé du candidat du pouvoir, le général Mohamed Ould Ghazouani, au premier tour des él

Actualités

Les commissions travaillant pour le candidat Sidi Mohamed Ould Boubacar ont constaté aujourd’hui des les premières heures du scrutin des incidents parmi lesquels notamment des votes par procuration, des brandissements de banderoles devant les bureaux de vote, l’expulsion de membres représentants certains candidats et l’achat de

Quatre candidats à l'élection présidentielle de ce samedi en Mauritanie ont mis en garde les autorités mauritaniennes contre toute tentative de tripatouiller les résultats "confisquant la volonté des électeurs".

Le Secrétaire général de l’ONU a exhorté le peuple mauritanien à exercer son droit de vote alors que ce pays organise ce Samedi l’élection présidentielle.

Plus d’un million et demi d’électeurs mauritaniens dont vingt milles établis à l’étranger se rendent aujourd’hui dans les urnes, à la faveur du premier tour, pour élire un président de la République pour un premier mandat de 5 ans.

Le conseil des ministres a approuvé lors de sa dernière réunion, une concession provisoire de terrain à l’association des autistes que dirige la femme du candidat Mohamed Ould Ghazouani, apprend-on de source du communiqué.

Le président sortant, Mohamed Ould Abdelaziz, s’est encore livré -fidèle à son génie de l’improvisation- à une conférence de presse dans laquelle il a ressassé tous les sujets dont il entretient les mauritaniens depuis une dizaine d’années, non sans, cette fois, faire un énorme clin d’œil à Riyadh et Doha en gratifiant le Qatar

Le principal candidat d'opposition à l'élection présidentielle en Mauritanie, Sidi Mohamed Ould Boubacar, a affirmé que la majorité de la population voulait "tourner la page" des 10 ans de pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz, accusé de "s'immiscer" dans la campagne.

La libération de Mohamed Cheikh Ould Mkhaitir a été ordonnée il y a 19 mois, mais il est toujours détenu en cellule d'isolement.

L'Observatoire For-Mauritania pour les Elections vient de déployer soixante observateurs accrédités par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) sur l'ensemble du territoire national et sur les trois continents sur cinq où les Mauritaniens ont été autorisés à voter à savoir l'Afrique, l'Europe et l'Asie. 

Plusieurs directeurs et actionnaires dont l’ancien patron, Abdel Baghi Ould Ahmed Bouha, destitué il y a quelques semaines de son poste de DG de la Nouvelle Banque de Mauritanie, seraient actuellement entendus dans le cadre d’une mise en banque route de la banque, apprend-on de bonne source.

Après des meetings politiques, en apothéose de leurs campagnes électorales, les différents candidats à la présidentielle, ont rappliqué à Nouakchott pour un dernier show avant le silence électoral prévu vendredi.

Des jeunes en colère ont poursuivi le cortège du Président Mohamed Ould Abdel Aziz, au cours de la visite qu’il a effectuée mercredi 19 juin courant à la ville de Rosso, la capitale de la wilaya du Trarza, dans le sud du pays.

Abderrahmane Wedaddy est un blogueur mauritanien, il a passé deux mois en prison pour diffamation en raison de ses positions critiques envers le pouvoir. Mais sa situation n'est pas un cas isolée, en Mauritanie, la liberté d'expression est bafouée.

La campagne pour l’élection présidentielle de samedi est entrée dans sa dernière ligne droite en Mauritanie. Et l’opposant Mohamed Ould Maouloud, soutenu par Ahmed Ould Daddah, une autre grande figure de l’opposition, entend bien barrer la route à Mohamed Ould Ghazouani, dauphin désigné par Mohamed Ould Abdelaziz.

Tous les regards seront tournés vers le rôle que jouera la commission électorale nationale indépendante (Ceni) à l’occasion du scrutin présidentiel du 22 juin 2019.