| Mauriweb

Le régime de Mohamed Ould Abdel Aziz continue de violer les droits élémentaires des citoyens mauritaniens de façon éhontée. 

Des slogans contre le référendum constitutionnel du 5 août ont été brandis au meeting du président Mohamed Ould Abdel Aziz, tenu vendredi au stade de Mellah à Nouakchott.

 

 Comme prévu, le 15 Juillet dernier, le Front du refus, qui rassemble toute une coalition de partis politiques, syndicats et personnalités indépendantes (FNDU, RFD, UNAD, FPC, SAWAB, IRA, etc.), a organisé une marche im

#Mauritanie : Les sénateurs ont créé une commission d'enquête sur les marchés de gré à gré pour démentir les propos du président Mohamed Ould Abdel Aziz, selon lesquels, cette pratique n'existe plus

Les forces de sécurité ont procédé, vendredi à 01 heure du matin, à l’arrestation de six militants du mouvement du 25 Février (M25) qui scandaient au cours de la cérémonie de lancement de la campagne du référendum const

Le lancement de la campagne pour le référendum constitutionnel, par Mohamed Ould Abdelaziz s’est déroulé dans la commune de Toujounine (banlieue), en présence du Premier ministre, Yahya Ould Hademine, du ministre de l’E

Et la série des « ventes » du patrimoine foncier de l’Etat continue de plus belle mais avec de plus en plus de zones d’ombre.

Actualités

Le Conseil des Ministres s'est réuni le Jeudi 06 Juillet 2017 sous la Présidence de son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République.

Le Conseil a examiné et adopté les projets de décrets suivants :

Les amendements constitutionnels proposés par le régime n'emportent pas l'adhésion d'une frange importante de la population mauritanienne, constate-t-on sur les réseaux sociaux où les internautes semblent majoritairement opposés à cette consultation.

Commis par le président de la République pour la défense du projet constitutionnel du gouvernement au niveau du Gorgol, le Premier ministre Yahya Ould Hademine et la ministre Bâ Coumba -qui ne partagent guère les mêmes idées- sont entrés depuis la semaine dernière, dans un bras de fer, au plutôt, dans une confrontation ouverte. 

Les douanes accordent des facilités douanières de plus de 50% de la tarification en vigueur au profit d’un proche du président (son frère) révèlent mercredi nos confrères d site Al Akhbar (http://alakhbar.info/?q=node/4393).

Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, a regagné Libreville après un séjour de 24h à Addis Abeba (Ethiopie) dans le cadre de la 29ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) qui s’est déroulée les 3 et 4 juillet.

Dans une adresse télévisée à l’endroit de ses compatriotes, le président du RFD et leader charismatique de l’Opposition, Ahmed Ould Daddah, accusé le régime en place de prévarication sans précédent appelant ses compatriotes à boycotter le référendum prévus sur des réformes constitutionnelles dans le pays.

Le présidentAziz s’apprête à diviser les Mauritaniens sur le changement du drapeau et autres menus détails, dénonce notre chroniqueur, en évitant les enjeux majeurs. 

Le ministre secrétaire général de la Présidence de la République, Seyedna Ali Ould Mohamed Khounaet le Président du sénat Mohcen Ould Hadj, se seraient rencontrés, dans le but d’enterrer le profond différend qui oppose ce dernier au Chef de l’Etat mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz. 

Les syndicats des médecins spécialistes et des médecins généralistes ont observé lundi un sit-in dans l’enceinte du centre hospitalier national, pour protester contre la détérioration de la situation du secteur de la santé dans le pays.

L’opposition mauritanienne a annoncé lundi, à l’issue d’une réunion tenue à Nouakchott, le boycott du referendum sur les amendements constitutionnels prévu le 5 aout prochain. 

Plusieurs partis, coalitions et organisations ont décidé de mettre sur pied un vaste rassemblement en vue de faire échec au projet de révision constitutionnelle en Mauritanie.

Le sénateur de Mbout accuse le président du sénat mauritanien, Mohcen ould Hadj de faire obstacle à la commission d’enquête portant sources de financements de la fondation Rahma dirigé par le fils du président de la République. Lire la déclaration du sénateur Sylla.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec Emmanuel Macron, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a insisté dimanche sur l'importance de mettre en place une force militaire locale pour la lutte contre le terrorisme dans le Sahel.

Le dernier comptage des oiseaux d’eau fait ressortir une augmentation de 20% des limicoles constituant déjà 90% des espèces d’oiseaux sur le Parc national du Banc d’Arguin dans un bilan établi en 2014, tient-on du premier bulletin d’information produit par cette institution.

Les dirigeants de la Somelec ont beau s’alterner pour tenter de rassurer les consommateurs. Mais les faits restent têtus. Comment expliquer que les délestages se poursuivent alors que la seule centrale duale de Nouakchott peut produire 180 MW ?