| Mauriweb

Un intervenant lors de la manifestation de vendredi contre la libération de Ould Mkheittir, blasphémateur du prophète, Ahmed Vall Ould Saleh, a été conspué par les foules dès qu’il a voulu chanter les louanges et les ef

La présidente de l’Association des Femmes Chefs de Famille (Afcf) a réagi vendredi à la décision juridique du Gouvernement mauritanien de retourner à l’application de la mort de mort en Mauritanie après l’avoir abandonn

 La vidéo choquante réalisée par la chaîne américaine CNN a fini par pousser les autorités africaines à sortir de leur silence.

Ce samedi 18 novembre 2017 à la Mairie de Montreuil, les milieux féodaux soninkés organisent une mystérieuse  cérémonie dite « intronisation du chef traditionnel DES SONINKÉS DE FRANCE ».

Le gouvernement mauritanien a adopté un projet de loi durcissant la législation contre les auteurs d'apostasie et de blasphème.

Dans un communiqué transmis à « mauriweb.info », l’Union des Forces de Progrès (Ufp, opposition) a appelé les autorités mauritaniennes à libérer immédiatement des détenus appréhendés à Aioun et Seilibaby suite à des man

Actualités

Dans un communiqué conjoint transmis vendredi à « mauriweb.info», deux partis d’opposition, le Rfd et l’Unad, félicitent les sénateurs, remettant en cause la légalité du dernier référendum, pour la mise en place de leur nouveau bureau.

Le ministre de l'hydraulique et de l’assainissement, M.Yahya Ould Abd Dayem, a effectué jeudi, une visite d’information et de reconnaissance, des chantiers de mise en œuvre du projet d’alimentation en eau potable des zones de l’Est du pays, depuis le lac Dhar, dont le projet porte le nom.

Le Conseil des Ministres s'est réuni le Jeudi 16 novembre 2017 sous la Présidence de son Excellence MonsieurMohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République.

Maître Brahim Ould Ebetty, avocat membre du collectif de défense dans l’affaire Mohamed Ould Bouamatou et des 12 anciens membres du sénat mauritanien, fait le point sur la conduite de la procédure. 

 Dans une allocution télévisée, le président sud-africain Jacob Zuma a déclaré avoir parlé à M. Mugabe qui lui a dit qu'il allait bien mais qu'il était confiné chez lui assigné à résidence.

La police a fait usage de la force mardi pour empêcher une marche de protestation organisée par des femmes pour demander l’exécution de l’auteur des écrits blasphématoires et leur rejet du verdict de la cour d’appel de Nouadhiboula semaine dernière.

La manifestation qui a été organisée hier lundi 13 novembre 2017 par les parents d'élève de Sélibaby et qui a vu le gouverneur et le préfet deSélibaby envoyer tout le monde sans distinction au cachot (9 élèves et tout le bureau des parents d’élèves sont enfermés au commissariat). 

 Le Forum national pour la démocratie et l’unité en Mauritanie (FNDU) a qualifié de « politisée » la peine de deux ans de prison prononcée en appel jeudi contre Mohamed Cheikh Ould M’khaitir, déjà condamné à mort en première instance pour insulte au prophète Mohamed (PSL). 

Une marche pacifique organisée ce lundi 13 novembre 2017 à Sélibaby, par le bureau des parents d’élèves, soutenus par un milliers de jeunes dont une majorité d’élèves et de parents d’élèves, a été sauvagement réprimée vers 9h 30 sur ordre du préfet et du gouverneur de Sélibaby après leur refus catégorique d’accorder une autorisa

La banque centrale de Mauritanie devrait engager une vaste campagne de démonétisation portant sur le retrait et le changement des principaux billets de banque, apprend-on de bonne source. Cette opération porterait sur l’émission de nouveaux billets de banque pour tous les billets de 100 à 5000 ouguiyas.

La confédération nationale des travailleurs mauritaniens a condamné le traitement infligé par les autorités aux manifestants protestant contre la libération de Ould Mkheittir, apprend-on dans un communiqué transmis à «mauriweb.info ».

Une femme a trouvé vendredi la mort, lors de sa participation à la manifestation contre le verdict de la cour d’appel de Nouadhibou, prononçant la libération de Ould M’Khaitir.

Dans son numéro 2965 du 5 au 11 Novembre 2017 le magazine panafricain basé à Paris, Jeune Afrique a consacré un « plus » de douze pages à la Mauritanie et l’a intitulé : La Mauritanie, l’avenir en pointillé. « Réalisme » économique oblige, notre confrère parisien  a consacré 8 pages de ce supplément  à de la publi information.

Mauritaniennes, Mauritaniens, Les années sombres du pouvoir de Ould Abdel Aziz ont été une véritable épreuve pour ce pays : profanation de ce que ce peuple a de plus sacré, piétinement des valeurs et de la morale, dilapidation des richesses du pays, appauvrissement des citoyens, annihilation des espoirs de la jeunesse, ébranleme

La société pétrolière malaisienne Petronas a décidé de se retirer définitivement de la Mauritanie avant la fin de l’année (2017) . Elle a confirmé avoir confié à son avocat, le suivi des droits des travailleurs et des contrats de location.