Politique | Mauriweb

Politique

Le Sénégal s’indigne des dérapages xénophobes notés dans l’émission "Le Grand Rendez-vous

sam, 28/01/2017 - 12:07

Vendredi 20 janvier 2017, dans l’émission "Le Grand Rendez-vous", diffusée sur la chaîne de télévision 2STV, l’un des intervenants a tenu des propos diffamatoires, violents, séditieux, encourageant la lutte armée des noirs en Mauritanie, contre le Gouvernement et le peuple frère de Mauritanie. 
  

Mauritanie-La politique du débauchage continue

sam, 28/01/2017 - 12:00

Il ya quelques jours, un ancien Wali, Mohamed Vall Ould Messoud a été l’invité de la chaîne sénégalaise  2STV où il a évoqué la situation de la composante H’ratin de Mauritanie. Administrateur à la retraite, Ould Messoud a longtemps servi comme cadre du ministère de l’intérieur et de la décentralisation. Les déclarations d’Ould Messoud étaient on ne peut plus mitigées.

Gouvernement-Communiqué du Conseil des ministres (26/01/2017)

jeu, 26/01/2017 - 17:07

Le Conseil des Ministres s'est réuni le Jeudi 26 Janvier 2017 sous la Présidence de son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République.

FNDU : D’une force de contestation à une force de proposition ?

sam, 21/01/2017 - 15:53

Le Forum National pour la Démocratie et l’Unité (FNDU) a organisé, le week-end dernier, un colloque à l’ancienne Maison des jeunes et un rassemblement, à l’auberge Galaxie de Sebkha. Ses responsables ont eu à traiter divers thèmes de l’heure. 

A commencer par la situation politique. Pour le forum, celle-ci est défectueuse et défaillante, parce que la communication, entre le pouvoir et l’opposition, est rompue depuis bien longtemps.

Mauritanie: l’APP refuse toute réforme constitutionnelle hors referendum populaire

ven, 20/01/2017 - 12:13

 L'Alliance populaire progressiste (APP), parti de l’opposition mauritanienne modérée, s’oppose catégoriquement au projet du gouvernement de faire passer la réforme constitutionnelle via un vote des deux chambres (Assemblée nationale et Sénat). 

L’APP exige le maintien d’un référendum populaire. C’est un coup dur pour le camp de la majorité présidentielle et le président Mohamed Ould Abdel Aziz. 

Le président Condé arrive à Nouakchott

ven, 20/01/2017 - 11:53

Le président guinéen Alpha Condé est arrivé ce vendredi à Nouakchott pour s’entretenir avec son homologue Ould Abdel Aziz sur la situation enGambie. Alpha Condé devra ensuite se diriger vers Banjul pour tenter de convaincre Yahya Jammeh de céder le pouvoir. 

Le délai de la CEDEAO accordé à Jammeh pour quitter le pouvoir s’expire ce vendredi à midi. 

Gambie-Tractations du président mauritanien

jeu, 19/01/2017 - 10:43

Le Président Mohamed Ould Abdel Aziz, a regagné Nouakchott, jeudi matin, en provenance de Banjul et Dakar, où il tentait une médiation entre les belligérants de la crise gambienne.

L’intermédiation du président Mohamed Ould Abdelaziz intervient avec la fin de l’ultimatum donné au président Yahya Djammeh, président sortant et battu aux dernières élections. Des résultats qu’il avait accepté une première fois avant de se rétracter.

Mauritanie: l’opposition lance sa campagne contre les réformes constitutionnelles

mer, 18/01/2017 - 09:09

L’opposition mauritanienne regroupée au sein du Forum national pour la démocratie et l’unité (partis politiques, organisations de la société civile, centrales syndicales et personnalités indépendantes) et du Rassemblement des forces démocratiques (RFD) est entrée en campagne pour faire échec aux réformes constitutionnelles que le pouvoir se prépare à faire adopter par le Parlement réuni en congrès extraordinaire. 

Un nouveau parti politique pour Ould Abdel Aziz

mar, 17/01/2017 - 18:26

Le président de la République ne voudrait plus de son parti et compte en créer un nouveau, chargé de lui préparer à terme son retour aux plus hautes fonctions de l’Etat. C’est ce qu’ » il aurait confié à un groupe de sénateurs qu’il a conseillé de se constituer en formation politique. 

Samba Thiam juge que la Mauritanie "prend une pente dangereuse" et appelle le pouvoir à un "sursaut"

mar, 17/01/2017 - 15:52

Le président des Forces Progressistes du Changement (FPC) Samba Thiam a estimé vendredi que les pouvoirs publics donnaient l’impression de tâtonner au sujet de la création des Conseils régionaux.

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz avait annoncé en mai 2016 à Néma la dissolution du Sénat qui sera supplanté par des Conseils régionaux. A l’époque, il avait estimé que le Sénat coûtait "cher" à la Mauritanie.

Pages