Tribunes | Mauriweb

Tribunes

L’ARMOIEMENTS D’UNE PLUME: 2015 Année de tous les maux

dim, 10/01/2016 - 19:13

Dans la conduite à suivre avec ceux de nos semblables qui nous quittent définitivement notre conscience nous place entre deux choix, dire du bien d’eux, ou nous taire.

La guerre grandissante contre la corruption en Afrique (Opinion)

sam, 09/01/2016 - 18:11

Au grand dam de la plupart des Africains, le monde a longtemps considéré leur continent à travers le prisme des trois « C » – conflits, contagion et corruption.

Alerte, le Charançon rouge attaque la Mauritanie ! Que faire ?

ven, 08/01/2016 - 19:06

Le Charançon rouge du Moyen Orient, baptisé  le tueur du Palmier,  a été identifié depuis une semaine dansdes palmeraies de Tidjikja.

 Il a été importé  récemment  du Golfe arabique dans des conteneurs par certains agriculteurs non avertis.

 Aux dernières nouvelles , hier nuit 7 janvier 2016, les équipes du Ministére du déveveloppement Rural  projecteurs allumés  hachaient un palmier infesté  pour le brûler .

Les nouveaux ennemis de la sphère publique

jeu, 07/01/2016 - 15:48

Avant les attentats de novembre à Paris, il était permis d'organiser une manifestation sur une place publique dans cette ville. Ce n'est plus le cas. En Ouganda, bien que les citoyens qui font campagne contre la corruption ou en faveur des droits des homosexuels aient souvent été confrontés à une opinion publique hostile, ils n'encouraient pas des peines de prison pour avoir manifesté.

Loi sur les associations: Déclaration de l'Association Transparence et Développement (ATED)

jeu, 07/01/2016 - 13:32

Suite à la transmission par le Gouvernement au Parlement du projet de loi relatif aux associations,  aux réseaux d’organisations et aux fondations destiné à abroger et remplacer la Loi N° 098-64 du 09 Juin 1964 relative aux associations, l’Association Transparence et Développement (ATED),

Par le photovoltaïque, nous créons la sécheresse à une vitesse 100 fois plus vite et à un coût 100 fois plus cher. Quelle solution?

mer, 06/01/2016 - 13:41

Attention, la solution proposée peut créer 40.000 emplois nouveaux de jeunes, largement rémunérés (10 fois plus que l’ha du riz) tout en multipliant par 4 la surface actuelle des oasis de l’Adrar en 2016 .

 Lissez-moi , jusqu’à la fin et questionnez moi ici , au besoin, si cela vous intéresse.

Menace de grève des dockers: Communiqué de Presse de la CGTM

mar, 05/01/2016 - 12:21

Les Dockers du Port Autonome deNouakchott dit Port de l'amitié viennent de déposer, auprès de la direction du BEMOP, un préavis de grève générale qui sera observée dès le jeudi prochain si, d’ici là, un accord ne sera pas trouvé autour de la seule revendication des dockers qui consiste à l’annulation du système de sortie des conteneurs en ville (sortie TC). 

Anciens Esclaves Nouveaux Citoyens: Lettre ouverte à S.E. Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République

lun, 04/01/2016 - 09:54

Monsieur le Président, notre ONG, qui intervient dans le domaine de la lutte contre les séquelles de l'esclavage, la vulgarisation et la protection des droits de l'homme a entrepris en 2014-2015 des visites d’information sur le terrain dans les wilayas de Nouakchott ou il a était constaté  des centaines d’enfants essentiellement descendants d’esclaves des deux sexes qui ne connaissent pas le chemin de l’école pour la seul cause qu’ils constituent l

Flux financiers illicites et leur impact sur la paix en Afrique

sam, 02/01/2016 - 19:03

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA), lors de la séance publique organisée à l’occasion de sa  564ème  réunion tenue le 15 décembre 2015, a suivi  une communication sur les flux financiers illicites et leur impact sur la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique.

Colonel Ould Beibacar: Le Recadrage de la ‘Mauritanie des colonels’

mer, 30/12/2015 - 16:30

A mon grand embarras, je ne participe pas aussi souvent que je le devrais aux débats sur les questions brûlantes d’intérêt national. Mais les derniers événements qui ont mis au devant de la scène un colonel à la retraite ne pouvaient me laisser indifférent, et ce pour une raison bien simple.

Pages