Politique | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Politique

Une conférence de presse prévue pour « répondre » à l’alerte américaine de menace terroriste

jeu, 03/11/2016 - 18:26

Le porte-parole du gouvernement a indiqué dans une conférence de presse que les autorités sécuritaires devraient organisé une conférence de presse pour répondre à l’alerte à l’attentat terroriste diffusée par l’ambassade américaine, tient-on de source de nos confrères de Alakhbar.

Le referendum sur la table du conseil des ministres

jeu, 03/11/2016 - 18:01

 Selon des sources propres à Sahara Media, le conseil des ministres de ce jeudi devra examiner la question du référendum prévu à propos des modifications de la constitution. 

Les mêmes sources ajoutent qu’il est attendu que soient données des instructions relatives à la date et les mécanismes pour l’organisation du référendum populaire qui doit être organisé avant la fin de cette année. 

Marche commune FNDU-RFD : Empoignes en vue ?

jeu, 03/11/2016 - 12:23

Deux composantes de l’opposition démocratique, le Forum National pour la Démocratie et l’Unité (FNDU) et le Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD) ont tenu ensemble, le 29 Octobre dernier à Nouakchott, deux marches simultanées, clôturée par un meeting.

Mauritanie : des partis de l’opposition menacés de dissolution l’année prochaine

jeu, 03/11/2016 - 10:04

Plus de 50  partis politiques mauritaniens sont menacés de dissolution par la force de la loi dès la fin de l’année prochaine.  Parmi ces partis 10 formations politiques de poids ayant boycotté les élections de 2013 et menacent de faire autant les prochaines élections en 2017. 

Présidentielle 2019: Le candidat de Ould Abdel Aziz est connu

jeu, 03/11/2016 - 09:51

En s’engageant à circonscrire ses mandats à deux, comme le prévoit la constitution, le président Ould Abdel Aziz ouvre forcément la voie de sa succession en 2019. Mais, ayant marqué sa présidence près de dix années durant, l’homme devrait peser de son poids lors de la future présidentielle. Et les outsiders ne manquent pas, parmi lesquels, ses deux premiers ministres mais aussi l’ancien président de sa formation politique l’UPR.

Accusé d’avoir soutenu les auteurs de l’attentat contre Charlie Hebdo: Dr Saad Louleid dénonce une « cabale »

jeu, 03/11/2016 - 09:43

A l’occasion d’un colloque organisé récemment à Paris sur l’esclavage en Mauritanie, « mythe ou réalité », la présence de l’activiste des droits de l’homme, Dr Saad Louleid président de  l’Alliance  Nationale pour  les Droits et la Construction des Générations (ANDCG) a suscité une polémique au niveau de la presse et d’IRA France.

Le président du parti Tawassoul reçoit Monsieur l'Ambassadeur de République française en Mauritanie

jeu, 03/11/2016 - 09:29

 Le président du Rassemblement National pour la Réforme et le Développement Monsieur Mouhamed Jemil Mansour s’est entretenu cet après midi le Mercredi 02 novembre 2016, avec Monsieur l'Ambassadeur Joël Meyer ; l’ambassadeur de la république française en Mauritanieau siège du parti. 

FNDU : La marche de la résistance !

mar, 01/11/2016 - 12:00

Comme prévu, la marche annoncée par le FNDU pour dénoncer ce qu’il a qualifié de « mascarade politique » et par la même occasion manifester son rejet des résultats du dialogue politique inclusif qu’il a boycotté, s’est ébranlée dans les différents points de l’itinéraire tracé cette coalition d’une dizaine de partis de l’opposition.

Protestation de la Mauritanie auprès de l’Elysée

mar, 01/11/2016 - 08:38

 En se rendant vendredi dernier à Paris, le ministre mauritanien des Affaires Etrangères, Ould Ahmed Izilbih, a protesté auprès du conseiller Afrique de l’Elysée, Thomas Melonio, qui avait accordé une audience au chef de l’opposition non parlementaire, Biram Dah Abeid, à la tête du mouvement anti-esclavagiste IRA. 

D’autres pays ont changé de drapeau avant la Mauritanie

lun, 31/10/2016 - 13:10

La question qui taraude tous les esprits est pourquoi Ould Abdel Aziz a-t-il organisé, vaille que vaille « un dialogue inclusif » si c’est uniquement pour changer de drapeau et d’hymne national ? Dans les rangs de l’opposition, ils sont foule à penser que ce n’était là qu’un prétexte pour autre chose mais que devant l’hostilité manifeste des « partenaires » au dialogue, il dût se rabattre sur ces expédients.

Pages