BIT: Déclaration de la CNTM | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

BIT: Déclaration de la CNTM

lun, 21/12/2015 - 12:32

Soucieux de la représentation des travailleurs et de la défense de leurs intérêts, gravement touchés par la manipulation corrompue d’un programme d’envergure qui vise le travail décent (PPTD), financé par le Bureau International de Travail (BIT), destiné initialement à ouvrir aux jeunes chômeurs mauritaniens des perspectives de travail décent.
Tenant à attirer l’attention de l’opinion publique sur cette manipulation corrompue d’un tel programme, qui aurait dû être mis en œuvre 2012-2015.
Nous tenons à faire les éclaircissements suivants:
·    Le premier novembre 2012 en présence du Directeur Sous-régional du BIT de Dakar, les représentants des trois partenaires sociaux mauritaniens (le gouvernement, le patronnât et les organisations syndicales) se sont convenus de désigner un comité du pilotage de ce programme et chaque partie a désigné quatre représentants, pour permettre au ministre du travail d’officialiser cet accord par un arrêté portant cette composition.
·    Après quatre ans de traine, nous nous sommes surpris par une soi-disant étude de faisabilité de ce programme qui fait état de la réalisation de beaucoup d’activités, dont par exemple la réalisation de 55.000 (cinquante cinq mille) annonces radiodiffusées.
·    Immédiatement nous nous sommes adressés respectivement au Premier Ministre, au BIT de Dakar, tout en informant le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration sur les manipulations corrompues de la mise en œuvre du programme, sur les réalisations prétendues de la première phase du programme sans que les membres du comité tripartite constituée en présence du directeur du BIT, dont l’arrêté n’est pas rendu à temps, malgré l’insistance.
·    Et aujourd’hui, nous nous retrouvons face à une autre surprise non moins importante où ce Ministère de la Fonction Publique appelle à un atelier d’évaluation du programme, plus pire l’extension du comité et le remplacement de certains membres dans le but de détourner le programme.
Ainsi, nous, soussigné, représentants des syndicats des travailleurs au sein du comité et face à cette manipulation corrompue, déclarons notre attachement aux mêmes revendications déjà soumises respectivement au Premier Ministre et au BIT, à savoir:
a-    Réclamation d’ouvrir immédiatement d’une enquête sur les prétendues réalisations;
b-    Réclamation d’auditer les réalisations alléguées par un bureau d’audit financier et comptable.
D’autre part:
-    Nous déclarons à l’opinion publique et à toute la main d’œuvre mauritanienne, notre dénonciation catégorique de tels effets corrompus ;
-    Et demandons à toutes les organisations syndicales de déclarer leurs positions respectives vis-à-vis de cette question.

Nouakchott, le 21/12/2015

Samoury Ould Beye, membre du comité du pilotage, SG de la CLTM
Mohamed Ahmed Ould Saleck, membre du comité du pilotage, SG de la CNTM
Abdellahi Saleh Mohamed Loughmane, membre du comité du pilotage, SG de l’UGSPM