Traque du terroriste mauritanien : Les 9 suspects transférés à Dakar | Mauriweb

Traque du terroriste mauritanien : Les 9 suspects transférés à Dakar

lun, 11/01/2016 - 17:52

L’affaire Cheikh Ould Saleck, du nom de ce terroriste mauritanien activement traqué au Sénégal et en Mauritanie après son évasion de la prison centrale de Nouakchott, prend une nouvelle tournure. Les 9 personnes arrêtées dans le cadre de l’enquête, menée conjointement à Saint-Louis par les forces de sécurité des deux pays pour le retrouver, auraient été transférées à Dakar dans la nuit du vendredi au samedi.

C’est une fois de plus dans le plus grand secret, comme du reste il en a été depuis le début de cette enquête, que le transfèrement de 9 personnes interpellées dans le cadre de la traque de Cheikh Ould Saleck s’est déroulé. Les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic), qui semblent être les véritables maîtres du jeu dans cette affaire, ont comme depuis le début, en effet déjoué la vigilance de tous en procédant à leur transfèrement en pleine nuit vers la capitale sénégalaise où leur sort se jouera certainement à partir de ce lundi. Ces neuf personnes, qui seraient toutes de nationalité mauritanienne, devraient être présentées au procureur de la République dans un délai plus ou moins bref.  
Arrêtées à Saint-Louis du fait des contacts qu’elles auraient eu soit directement ou par téléphone avec le terroriste Cheikh Ould Saleck qui, après son évasion de la prison centrale de Nouak­chott, se serait refugié à dans la capitale du Fleuve, ces personnes étaient en garde à vue au Commissariat central de Saint-Louis depuis dimanche dernier. Leur passage devant le procureur permettra sans doute de déterminer leur niveau d’implication dans cette affaire qui, apparemment, est loin de con­naître son épilogue. En effet, même si le doute persiste encore en ce qui concerne la planque de Ould Saleck, les limiers sont convaincus que le terroriste a soit transité par Saint-Louis ou a cherché à le faire.
Cheikh Ould Saleck avait été condamné à mort par la justice de son pays et enfermé à la prison centrale de Nouakchott, d’où il s’est échappé après avoir bénéficié de complicités. Informées de sa présence à Saint-Louis, les forces de sécurité sénégalaises mènent depuis lors sans  succès, une véritable chasse à l’homme pour le retrouver.

 cndiongue@lequotidien.sn