Sociétés | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Sociétés

Mauritanie-Education : Le SIPES dénonce l’irrespect des engagements pris par les autorités

sam, 09/01/2016 - 17:34

Le Syndicat Indépendants des Professeurs du Secondaire (SIPES) a condamné, dans un communiqué transmis samedi à « mauriweb.info » ce qu’il considère l’irrespect par les autorités de tutelle des engagements souscrits avec lui.

Les nouveaux ennemis de la sphère publique

jeu, 07/01/2016 - 15:48

Avant les attentats de novembre à Paris, il était permis d'organiser une manifestation sur une place publique dans cette ville. Ce n'est plus le cas. En Ouganda, bien que les citoyens qui font campagne contre la corruption ou en faveur des droits des homosexuels aient souvent été confrontés à une opinion publique hostile, ils n'encouraient pas des peines de prison pour avoir manifesté.

Loi sur les associations: Déclaration de l'Association Transparence et Développement (ATED)

jeu, 07/01/2016 - 13:32

Suite à la transmission par le Gouvernement au Parlement du projet de loi relatif aux associations,  aux réseaux d’organisations et aux fondations destiné à abroger et remplacer la Loi N° 098-64 du 09 Juin 1964 relative aux associations, l’Association Transparence et Développement (ATED),

Un éminent érudit mauritanien appelle à cesser les guerres au nom de l’Islam

mer, 06/01/2016 - 17:41

Un éminent érudit mauritanien, l’Imam Abdellahi Ould Beye, a appelé toutes les parties dans les conflits au nom de l’Islam à «déposer » les armes, apprend-on mercredi sur sa page facebook.

Menace de grève des dockers: Communiqué de Presse de la CGTM

mar, 05/01/2016 - 12:21

Les Dockers du Port Autonome deNouakchott dit Port de l'amitié viennent de déposer, auprès de la direction du BEMOP, un préavis de grève générale qui sera observée dès le jeudi prochain si, d’ici là, un accord ne sera pas trouvé autour de la seule revendication des dockers qui consiste à l’annulation du système de sortie des conteneurs en ville (sortie TC). 

Les dockers du port autonome de Nouakchott menacent d’aller en grève

mar, 05/01/2016 - 12:06

Les dockers du port autonome deNouakchott dit port de l’amitié ont déposé un préavis de grève auprès du bureau d’embauche de la main d’œuvre portuaire. Les dockers ont menacé d’aller en grève dès jeudi prochain, si la direction de l’établissement n’engageait pas des discussions sérieuses avec leurs délégués à propos du problème de la sortie des conteneurs.

Anciens Esclaves Nouveaux Citoyens: Lettre ouverte à S.E. Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République

lun, 04/01/2016 - 09:54

Monsieur le Président, notre ONG, qui intervient dans le domaine de la lutte contre les séquelles de l'esclavage, la vulgarisation et la protection des droits de l'homme a entrepris en 2014-2015 des visites d’information sur le terrain dans les wilayas de Nouakchott ou il a était constaté  des centaines d’enfants essentiellement descendants d’esclaves des deux sexes qui ne connaissent pas le chemin de l’école pour la seul cause qu’ils constituent l

La fin des Mahdaras "sera la fin de la Mauritanie" (Jemil Mansour)

sam, 02/01/2016 - 18:17

La disparition des écoles et des instituts d’enseignement du Coran "sonnera la fin de la Mauritanie", a alerté, jeudi, Mohamed Jemil Mansour, chef du parti mauritanien d’obédience islamiste, Tawassoul(Opposition). 

Mauritanie: deux esclavagistes présumés inculpés et écroués

jeu, 31/12/2015 - 14:40

La justice mauritanienne a inculpé et écroué pour "pratiques esclavagistes" deux hommes qui faisaient travailler deux femmes et leurs enfants, à la suite de la création de tribunaux spécialisés dans la répression de l'esclavage, a annoncé jeudi l'ONG SOS Esclaves.

Panier de la ménagère Hausse vertigineuse des prix et faiblesse du pouvoir d’achat

jeu, 31/12/2015 - 13:02

Les hausses répétitives des prix des produits alimentaires de base, qui s’accumulent au fil du temps suscitent l’inquiétude croissante des mauritaniens au point qu’ils ne savent plus à quel saint se vouer. 

Pages