Mauriweb

Africa Foot United - Le chargé de communication de la Fédération de Football de la République Islamique de Mauritanie (FFRIM) Brahim Sow Deïna s’est prononcé à propos de récentes publications de la presse sénégalaise au

i24NEWS - Un accord aurait pu être signé avec Jakarta si "D. Trump était resté au pouvoir encore un mois ou deux".

Le Calame - C’est devenu une (mauvaise) habitude.

Sahara Médias - La conférence des présidents issue de l’assemblée nationale a décidé ce mardi de programmer deux séances plénières consacrées à la discussion de l’action du gouvernement au cours de cette année.

Sahara Médias - Les groupes parlementaires mauritaniens se sont réunis ce mardi pour entamer des négociations en prévision de la constitution de la haute cour de justice, après que le président de l’assemblée nationale

Al-akhbar - Je ne suis pas concerné par l’actuel contentieux judiciaire et je n’ai pas de commentaire à faire sur le sujet, a affirmé l'ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Le360sport - La bataille pour la succession de Ahmad Ahmad à la tête de la Confédération africaine de football est lancée.

Actualités

Le sort de Ahmed El Khalil, conseiller aux droits de l’homme au sein de l’organisation du Front Polisario, arrêté il y a plus de huit ans par les autorités algériennes, inquiète toujours ses proches, constate-t-on dans les colonnes de nos confrères de «futurosahra».

 L’Economist Intelligence Unit (EIU) a fait un état des lieux de la démocratie en Afrique. Les 50 pays considérés dans cette étude ont été classés en fonction de leur niveau de démocratie.

Il a été annoncé, dans la capitale mauritanienne, Nouakchott , la création d’un « syndicat pour défendre les droits des créanciers envers Cheikh Ridha ». Le Sieur Sidya Ould Ahmed Abdi, a écrit dans un posting :

La société indienne « OLAM » a décidé unilatéralement de se retirer du contrat signé l’année dernière avec le gouvernement mauritanien pour la construction d’une extension du port autonome de Nouakchott. Et qui avait été l’objet d’une grande controverse. 

Le ministère de l’intérieur et de la décentralisation a dévoilé jeudi la liste des secrétaires généraux des conseils régionaux. C’est ainsi que Diack Abdel Razak a été nommé secrétaire général du conseil régional du Hodh Chargui et Ahmed Jiddou O. Cheikhnommé pour le conseil régional du Hodh El Gharbi. 

Les travaux de la première session ordinaire de l’Assemblée nationale de Mauritanie pour 2019 ont pris fin jeudi soir à Nouakchott.

La première session parlementaire ordinaire de la présente législature s'achève le jeudi 31 janvier 2019, dans une atmosphère tendue du fait de multiples entraves à l'exercice de leur mandat par les parlementaires et par certaines violations de la constitution et des lois qui ont émaillé cette session.

L’opérateur de téléphonie mobile Mauritel, filiale mauritanienne du groupe Maroc Telecom, va de crise en crise depuis l’année dernière.

Au point mort depuis au moins 6 ans, le processus de paix onusien au Sahara Occidental semble peu à peu  sortir de son enlisement. Après la première rencontre quadripartie de décembre dernier, l’émissaire onusien, Horst Köhler, tente à nouveau de rassembler mars 2019 les acteurs pour une rencontre jugée cruciale.

Le tout nouveau maire de Benichab vient d’inaugurer son magistère par l’instauration d'une taxe inexplicable de 35 000 MRO sur tous les camions en provenance des usines de production d'eau minérale de la région; Sachant que toutes ces unités travaillent en pure perte, cette nouvelle taxe ne va-telle pas tuer la seule industrie n

Le député mauritanien, président du mouvement IRA, Biram O. Dah O. Abeid a déclaré que la candidature de Mohamed O. Gazouani aux prochaines élections présidentielles présentée par le régime découle de sa volonté de perpétuer un pouvoir militaire.

 Une délégation du Forum National pour la Démocratie et l’Unité (FNDU) a reçu ce matin 30 Janvier 2019 une délégation de l’Union Européenne. 

Les employés de l’opérateur, de téléphonie mobile mauritano-marocain, Mauritel sont en colère, a constaté un journaliste de CRIDEM. 

Y a-t-il du mieux en matière de lutte contre la corruption en Mauritanie? Transparency International répond par l’affirmative. Dans son nouvel indice de perception de la corruption couvrant l’année 2018, l’ONG classe la Mauritanie à la 144e place avec un score de 27/100 contre la 143e place l’année dernière (28/100).