Début des travaux d’un atelier de formation sur l’environnement et le traitement des ordures de Nouadhibou | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Début des travaux d’un atelier de formation sur l’environnement et le traitement des ordures de Nouadhibou

mar, 09/04/2019 - 08:44

Des exposés portant sur l’environnement et le traitement des ordures de la ville de Nouadhibou ont été discuté lundi par les participants à un atelier organisé par le ministère de l’Environnement et du Développement durable, l'autorité de la zone franche de Nouadhibou et la Banque Mondiale.

Cette rencontre de 3 jours, organisée à Nouadhibou, vise à rechercher les solutions appropriées pour faire face aux défis causés par les changements climatiques et la détérioration du littoral.

Les participants à l’atelier discuteront des sujets portant sur l’environnement et les meilleures méthodes permettant de traiter les ordures de la ville.

Dans le mot qu’il a prononcé, au cours de la cérémonie d’ouverture des travaux, le secrétaire général de l’autorité de régulation de la zone franche, M. Sidi Ould Moulay Zeine a insisté sur l’importance de cette rencontre qui fera ressortir les problèmes environnementaux et renforcer le rôle positif joué par la zone franche de Nouadhibou qui a contribué de manière significative à préserver l’environnement et à jeter les fondements d’un développement durable en harmonie avec les principes, les objectifs et les conventions en la matière. Il a ajouté que l’Etat, qui a très tôt saisi l’importance de la complémentarité entre le développement et l’environnement, a équilibré ses actions en vue d’atteindre ses objectifs. M. Sidi Ould Moulay Zeine a affirmé que la zone franche est un espace dont l’objectif est de réaliser des activités productives prioritaires pour l’Etat et le secteur privé tout comme elle joue un important rôle dans l’amélioration du secteur économique en général et dans la réalisation d’un développement équilibré qui permet d’attirer les investissements, de créer l’emploi et de contribuer à la promotion du secteur privé.

La représentante de WACA (West Africa Constal Areas), Mme Vatimetou Mint Soueidat a indiqué que l’atelier s’inscrit dans le cadre de la coopération entre le ministère de l’Environnement et du développement durable et son projet afin de gérer les problèmes environnementaux causés par les changements climatiques.

La cérémonie s’est déroulée en présence du hakem de Nouadhibou.

Ami