Politique- Ghazouani bientôt libéré du gouvernement | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Politique- Ghazouani bientôt libéré du gouvernement

ven, 15/03/2019 - 09:57

Le candidat Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould El Ghazouani, actuel ministre de la défense, devrait incessamment quitter ce poste gouvernemental, pour vaquer à sa pré-campagne électorale, tient-on de source proche au candidat.

Le candidat-ministre est l’objet d’une grande sollicitation depuis l’annonce de sa candidature le 1er mars 2019.  

«L’homme a besoin de recul pour mieux mener et honorer ses contacts. Or, c’est apparemment impossible à concilier avec ses fonctions actuelles au sein du gouvernement » précise la même source.

On indique cependant de même source que le candidat Ghazouani ne veut rien laisser au hasard et que son ambition est de « rassembler» tout le monde afin «de s’attaquer aux véritables problèmes du pays».

Mais dès à présent, et dans cette logique, «un slogan s’est imposé » confie notre source en évoquant Ghazouani comme le candidat du « consensus ».

Très discret, l’homme candidat du système est qualifié d’affable et d’une énorme capacité d’écoute. On lui découvre depuis son discours de candidature, des qualités d’orateur jusqu’ici insoupçonnées par le grand public.

Mais en attendant, le décret présidentiel le libérant de ses fonctions officielles au sein du gouvernement, le candidat Ghazouani continue de recevoir à son bureau et son domicile ne se désemplirait plus.

Le candidat Ghazouani devrait affronter en campagne plusieurs ténors de l’Opposition. Pour l’heure, il s’agit Biram Dah Abeid, président Ira-Mauritanie, candidat déclaré Sawab, et très probablement, l’ancien premier Ministre, Sidi Mohamed Oud Boubacar, qui préparerait déjà l’annonce de sa candidature en tant que personnalité indépendante. Face à l’impossibilité d’une candidature unique, l’Opposition pourrait aussi secréter d’autres candidatures jusqu’ici inattendues.