Mauritanie-présidentielle: L'opposition remet ses doléances au gouvernement | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Mauritanie-présidentielle: L'opposition remet ses doléances au gouvernement

ven, 08/02/2019 - 17:58

Les principaux partis d'opposition en Mauritanie ont remis vendredi au ministère de l'intérieur une correspondance exprimant leurs doléances pour un scrutin présidentiel transparent et crédible. 

Parmi ces doléances la nécessité "de favoriser un apaisement  et 'un climat politique normalisé loin de l'esprit de confrontation, de diabolisation de l'opposition, de répression des mouvements pacifiques, des emprisonnements arbitraires et de harcèlements judiciaires."
 
 La missive de l'opposition a également évoqué l'imporance du respect de la Constitution, des lois, des règles de bonne gouvernance et de mettre l'Etat au service de tous au lieu de son accaparement par un seul acteur politique.
Elle a par ailleurs, insisté sur l'importance de l'organisation d'une élection consensuelle, libre et démocratique  en posant les bases saines d'une opération  électorale équitable basée sur la concertation et la participation qui rassurent toutes les parties qui pourraient dans de telles conditions reconnaître les résultats  éventuels issus d'une telle consultation.
L'opposition a rappelé qu'une telle éventualité ne se fera qu'à travers une recomposition consensuelle de la commission électorale forte de toutes ses prérogatives, de son indépendance et dotée de moyens financiers,humains et techniques afin de lui permettre de remplir convenablement sa mission.
Dans sa lettre, l'opposition souligne aussi l'importance de confection du fichier et des listes electorales prenant en compte le droit d'inscription et de vote des mauritaniens établis à l'étranger. Elle insiste encore sur l'indispensable garantie de neutralité de l'Etat et de toutes administrations publiques dans le respect de la règle du principe d'incompatibilité et du non usage des deniers publics au bénéfice d'une partie. . 

Les partis signataires ont enfin exprimé leur confiance que le gouvernement ne menagera aucun effort dans le sens de la satisfaction de ces doléances en temps opportun.

 
La lettre de l'opposition à été cosignée pour les partis du Fndu (Tawassoul, Yep,  Hatem, Adil, Mouvement pour le Changement, Talayie) par Mohamed Ould Maouloud, par Ould Lematt pour le Red, par Me Bettah pour la Convergence Démocratique, pour Sawab, Abdselam Horma et pour l'Unad, Sidi Ould Korry.

Traduit de alakhbar