Seck Mame Ndiack à Initiatives News : "Il n’y a pas de jeunesse noire ou blanche. Il y a la jeunesse mauritanienne, très pauvre" | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Seck Mame Ndiack à Initiatives News : "Il n’y a pas de jeunesse noire ou blanche. Il y a la jeunesse mauritanienne, très pauvre"

jeu, 11/04/2019 - 12:46

Bannir définitivement et à jamais le racisme d’Etat, érigé en système de gouvernement, créer un Etat de droit, avec la même justice pour tous, une égalité et un même traitement pour tous les citoyens, et pour toutes les régions. 

Telles sont les motivations de Dr. Seck Mame Diack. Ce jeune neurochirurgien qui proclamait sa candidature à la présidentielle samedi 06 avril 2019 entend « corriger les torts causés aux citoyens et à la Mauritanie toute entière, par le rétablissement de la vérité et de la justice. » 
Il déclare notamment vouloir lutter contre le clientélisme de l’Etat et la prise en otage de la population. Entretien.

Initiatives News : Qu’est ce qui peut justifier votre ambition dans un contexte où il y a l’ancien chef d’état-major des armées et ancien ministre de la Défense dont la candidature et celle d’autres personnalités sont fortement soutenues par des partis politiques très influents comme le Tawassoul, le RFD et l’UFP ?

Dr. Secka Mame Ndiack : Je pense que personnellement beaucoup de jeunes partagent ce courant. Il y a une nouvelle façon de voir la Mauritanie et une nouvelle façon de faire la politique. L’avenir nous le dira dans quelques semaines. Il y a plus d’hommes forts dans ce pays. Il n’y a pas de partis puissants. Il n’y a pas de bon pronostic. Il n’y a pas de candidat challenger ni de candidats gagnant d’avance. Les gens sont sur le même pied. La jeunesse et le peuple ont compris désormais que c’est l’expression et leur voix qui comptent. C’est par rapport à cette vision que mon ambition se justifie de savoir que je peux briguer la magistrature suprême et me battre avec les mêmes chances que tous les autres candidats et tous les autres partis.

Initiatives News : En termes de moyens, comment comptez-vous supporter la campagne présidentielle. Avez-vous des sources de financement connues ?

Dr. Secka Mame Ndiack : A partir de ce jour du 6 avril, de la déclaration officielle de ma candidature, nous allons lancer la campagne du porte à porte pour la collecte des fonds. Et tous ceux qui aspirent au changement dans ce pays peuvent contribuer. Nous ne sommes pas des gros demandeurs. Nous prendrons de cinq ouguiyas à cinq cents millions. Et je sais que la jeunesse et les bonnes volontés vont se manifester et que cette campagne ne souffrira d’aucun manquement c’est bien inscrit dans notre programme.

Initiatives News : En tant que jeune candidat à la présidentielle 2019, qu’est ce que vous avez à offrir ou à proposer à la jeunesse mauritanienne?

Dr. Secka Mame Ndiack : La jeunesse est désœuvrée. Il n’y a pas de jeunesse noire ou blanche. Il y a la jeunesse mauritanienne, très pauvre. Quand vous irez dans les quartiers périphériques vous verrez qu’il n’y a pas de couleur. Ce qu’on a à offrir à la jeunesse, c’est le changement, c’est l’épanouissement, la formation, l’éducation et le travail. Ce pays regorge de possibilités pour offrir à tous les mauritaniens et surtout les jeunes tout ce à quoi un jeune peut aspirer et c’est possible s’ils me prêtent leur confiance on pourrait le faire ensemble.

Entretien réalisé par Amy Fofana (Initiatives News)