Présidentielle 2019-Union des Forces de Progrès : Passe d’armes sur les réseaux sociaux | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Présidentielle 2019-Union des Forces de Progrès : Passe d’armes sur les réseaux sociaux

lun, 18/03/2019 - 11:00

La candidature de Mohamed Ould Maouloud ne ferait pas l’unanimité au sein du directoire de ce parti de gauche, constate-t-on ces derniers jours sur les réseaux sociaux.

Les clivages quant à l’opportunité de cette candidature se font jour et minent les relations entre les dirigeants de ce parti divisés sur les choix opérés par ce parti.

Les réseaux sociaux notamment «facebook» est aujourd’hui le lieu de passe d’armes entre des personnalités influentes de ce parti dont notamment le vice-président Lô Gourmo Abdoul, Baba Maréga, d’un côté, et de l’autre la députée Kadiata Malick Diallo, soupçonnée d’être du camp de Moustapha Ould Bedrdine et qui a qualifié une candidature de Mohamed Ould Maouloud, loin de toute alliance pour la future présidentielle, de « suicide politique ». Une position qui lui a valu d'être accusée de vouloir quitter le bateau par certains de ses amis. « Une insinuation » que la députée a balayé du revers de la main précisant qu’elle défendait ses idées quant à la discussion des choix possibles pour la présidentielle de juin prochain.

Notons qu’au sein de l’Ufp l'on révèle une querelle de chapelle opposerait  l’un des membres fondateurs, Moustapha Ould Bedreddine, au président du parti, Mohamed Ould Maouloud.