Mauritanie-Fmi: Les autorités invitées "à améliorer l’environnement des affaires, renforcer la gouvernance économique, et lutter contre la corruption". | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Mauritanie-Fmi: Les autorités invitées "à améliorer l’environnement des affaires, renforcer la gouvernance économique, et lutter contre la corruption".

lun, 18/03/2019 - 10:00

Les autorités mauritaniennes ont été invitées par le Fonds monétaire international "à améliorer l’environnement des affaires, renforcer la gouvernance économique, et lutter contre la corruption", peut-on lire dans un communiqué sanctionnant la visite d'une mission du fonds en Mauritanie effectuée du 27 fevrier au 13 mars 2019.
Selon ce communiqué, "les services du FMI et les autorités mauritaniennes ont conclu un accord préalable pour l’achèvement de la troisième revue du programme du pays appuyé par la Facilité élargie de crédit".
Le chef de mission Fmi, Eric Mottu, a précisé que le "FMI a conclu un accord préalable au niveau des services avec les autorités mauritaniennes sur la troisième revue du programme appuyé par la Facilité élargie de crédit. L’achèvement de la revue est sujet à l’approbation de la Direction générale et du Conseil d'administration du FMI. La Mauritanie bénéficiera d’un quatrième décaissement de 16,56 millions de DTS (environ 23,0 millions de dollars) à la suite de l’examen du dossier par le Conseil d'administration prévu en mai 2019".
Pour la mission du Fmi qui table sur 6% de croissance pour le pays en 2019, "l’endettement s’est ainsi fortement ralenti, et la dette publique extérieure a baissé à 69% du PIB à fin-2018". Cependant, le Fmi conseille aux autorités d'éviter les emprunts non concesssionnels afin de ne pas retomber dans les travers du poids de la dette et de son service.
«Les perspectives économiques sont favorables, compte tenu notamment des cours soutenus des matières premières, du démarrage du projet gazier offshore" souligne le communiqué du Fmi qui explique la croissance de 3.6%  en 2018 par un excédent budgétaire lié à la bonne tenue "des recettes fiscales, de revenus élevés provenant de licences d’exploration et à une exécution plus lente que prévue des dépenses d’investissement financées sur ressources extérieures".
La Mauritanie, rappelle-t-on, bénéficie depuis décembre 2017 d'un programme économique et financier appuyé par un arrangement triennal au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC) du FMI, pour un montant total de 115,920 millions de DTS, soit environ 161,2 millions de dollars (au taux de change actuel). 

 

 

lire le communiqué: https://www.imf.org/fr/News/Articles/2019/03/13/pr1977-mauritania-imf-st...