Le porte-parole du parti Tawassoul dénonce l’instrumentalisation de la justice et la poursuite des journalistes | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Le porte-parole du parti Tawassoul dénonce l’instrumentalisation de la justice et la poursuite des journalistes

mer, 13/03/2019 - 09:05

Monsieur Sidi Abdel Malik, membre du bureau exécutif, exige l’arrêt des poursuites orchestrées contre des journalistes dont le seul tort est d’exercer correctement leur métier. 

Il accuse le gouvernement d’abuser de la justice pour faire taire les blogueurs et les journalistes craignant que la vérité sur des cas corruption sort au grand jour. Pour lui, la seule manière de mettre fin aux "rumeurs", c’est de dire la vérité au peuple Mauritanien sur ces accusations graves.

Monsieur Sidi Ould Abdel Malik interpelle enfin le Président de la République à travers le site électronique Sahara Médias en lui demandant de procéder à la déclaration de son patrimoine économique devant l’opinion publique nationale comme l’exige la loi pour couper cours à cette vague d’accusation de corruption. 

Cette demande se justifie, dit-il, par les accusations de corruptions multiples et de différentes sources. 

Rappelons que la direction de la sûreté a convoqué ce jeudi 07/03/2019, plusieurs personnes après la publication d'informations faisant état de gel d’importantes sommes d’argent dans des comptes à l’étranger au nom Président de la République ou l’un de ses proches. 

Tawassoul