Chine-Mauritanie: Le président du CA de Hongdong Fisehery soutient que son entreprise a créé 2000 emplois en Mauritanie | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Chine-Mauritanie: Le président du CA de Hongdong Fisehery soutient que son entreprise a créé 2000 emplois en Mauritanie

lun, 11/03/2019 - 12:00

« Nous avons créé plus de 2000 emplois ainsi que des recettes fiscales pour la Mauritanie, et nous avons apporté au pays des technologies modernes pour la pêche, la transformation et le transport par chaîne du froid », a soutenu Lan Pingyong, député de l'APN et président du conseil d'administration de l’entreprise Fuzhou Hongdong Fishery Co, lors d’une  lors d’une table ronde avec le président Xi Jinping, rapportent lundi des médias chinois.

La rencontre organisée pour mesurer l’impact de l’initiative de « La Ceinture et la Route » dans les « possibilités de développement non seulement à la Chine, mais également aux pays du monde entier ». La rencontre qui regroupait autour du président Xi Jinping, des députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) de la province du Fujian était l’occasion pour le député Lan Pingyong de révéler que « que le nombre de navires de son entreprise avait quadruplé en l'espace de cinq ans pour arriver à 170 bateaux aujourd’hui, précisant que la compagnie avait investi plus de 230 millions de dollars en Mauritanie, pays d'Afrique de l'Ouest, afin de construire une base de pêche »

Lan Pingyong, député de l'APN et président du conseil d'administration de l’entreprise Fuzhou Hongdong Fishery Co, a déclaré qu'après la présentation de l'initiative par M. Xi en 2013, les gouvernements de la province du Fujian et de la ville de Fuzhou ont pris des mesures efficaces pour encourager les entreprises de pêche à participer dans ce projet. Et Lan d’ajouter que le président mauritanien s'était rendu à cinq reprises dans son entreprise, ce qui témoignerait de « la reconnaissance par le gouvernement de ses activités ».