Santé : L’hôpital de Kaédi ne dispose pas de radio | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Santé : L’hôpital de Kaédi ne dispose pas de radio

sam, 16/02/2019 - 18:58

Construit vers les années de l’indépendance et réhabilité à maintes reprises, à coup de millions l’hôpital Régional de Kaédi reste tout de même une armure vide et ses prestations, en déca de son charme et de son investissement. Fait de dômes en hourdis avec de l’argile extraite et des briques construites sur place, à coté d’une architecture occidentale, l’hôpital de Kaédi qui a une capacité qui avoisine le millier de lits, n’est que l’ombre de son imposante stature.

Depuis plus de deux mois, cet établissement sanitaire ne dispose pas de radio. Les patients candidats de cet examen, doivent garder leur mal en patience sinon se faire examiner dans une structure sanitaire située dans un quartier de la ville ou encore se rendre dans la ville voisine de Boghé, (un département du Brakna) et distante d’une centaine de kilomètres, avec ce que cela engendre comme conséquences pour le malade, en plus de l’état défectueux de la route qui sépare les deux villes.

 Lors d’un match de championnat de Super D1 la semaine dernière, un joueur de Kaédi FC blessé à l’épaule lors de la rencontre, en a payé les frais. Selon certaines informations, le plateau technique existe bel et bien, cependant, les ressources humaines manquent cruellement pour son exploitaton.

Les autorités du pays et les responsables locaux sont interpellés afin de remédier à cette situation ubuesque. Tout comme la Diaspora et les qelques citadins volontaires qui oeuvrent pour l’émergence de la ville et qui veulent faire de DIMBE (nom donné à KAEDI), un pôle de développement. Tout compte fait, cet essor passe necessairement, par un bien-être et une bonne santé des populations. 

Hachim