Présidentielle2019- Les quatre candidats de l'Opposition démocratique réclament un rééquilibrage de la Ceni et l'audit du fichier électoral | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Présidentielle2019- Les quatre candidats de l'Opposition démocratique réclament un rééquilibrage de la Ceni et l'audit du fichier électoral

mer, 10/04/2019 - 12:26

Les quatre candidats de l'Opposition à l'élection présidentielle de juin prochain ont réclamé, dans un point de presse conjoint, la mise en place d'une commission électorale nationale indépendante équilibrée et appelé à un audit du fichier électoral.
Les quatre candidats qui rappellent, par ailleurs, ne pas boycotter cette élection, indiquent qu'ils réagissent au refus du gouvernement à travers le ministre de l'intérieur d'ajouter plus de deux représentants de l'opposition au sein de la Ceni.
Les candidats font remarquer, pourtant, que le même principe qui a guidé les autorités à vouloir modifier la Ceni pour y ajouter deux membres représentants l'Opposition, aurait pu guider vers un rééquilibrage essentiel pour garantir la transparence et la neutralité de la Ceni dont 9 membres sur 11 appartiennent à des partis politiques qui ont déjà exprimé leur soutien au candidat du pouvoir, Mohamed Ould Mohamed Ould Cheikh Ahmed Ould Ghazouani.
Les candidats qui indiquent que l'élection présidentielle est un "tournant essentiel" dans la vie du pays disent qu'ils espéraient que l'organisation d'un scrutin transparent est le seul "à bien négocier" dans l'intérêt du pays rejetant les "alibis" du régime quant à l'urgence du temps imparti pour assurer toutes les conditions d'une élection crédible et incontestable.
Néanmoins, les quatre candidats qui insistent aussi sur l'audit du fichier électoral et des logiciels informatiques utilisés par l'Administration, entonnent d'une même voix qu'ils feront barrage à toute tentative de "détourner le vote de l'électeur". Ils ont encore indiqué qu'ils organisaient conjointement mercredi une marche de proestation contre le déséquilibre au sein de la Ceni.
Ils ont enfin pris l'opinion publique nationale et internationale à témoin dans ce qui s'apparente pour eux à une tentative visant "tripatouiller" les résultats de l'élection.
Biram Dah Abeid, Sidi Mohamed Ould Boubacar, Mohamed Ould Maouloud et Kane Hamidou Baba, dans l'ordre de leurs déclarations de candidatures, étaient présents.