37ème session de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE à Bucarest, Roumanie, du 18 au 20 mars | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

37ème session de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE à Bucarest, Roumanie, du 18 au 20 mars

mer, 27/03/2019 - 16:30

Les eurodéputés et les députés d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique ont débattu de l'avenir du partenariat et du soutien à l'éducation et à la lutte contre le changement climatique.

Au cours de la 37e session de l'Assemblée parlementaire paritaire (APP), qui s'est tenue du 18 au 20 mars à Bucarest (Roumanie), les eurodéputés et leurs homologues de 78 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) ont examiné et adopté une série de résolutions. Ils ont intensifié le débat sur le cadre post-Cotonou, appelé à la préservation de la dimension parlementaire de l’APP ACP-UE et ont convenu de porter le partenariat à un nouveau niveau d'ambition. Ils ont également fermement soutenu le pacte mondial pour les migrations et ont décidé de soutenir des initiatives dans un certain nombre de domaines, du changement climatique à l'éducation en passant par les défis liés à l'État de droit.

Les textes adoptés incluent:

  • une résolution sur l'importance et la dimension stratégiques du partenariat ACP-UE. Les membres de l'APP appellent à la mise en place d'un cadre global et juridiquement contraignant pour un futur partenariat ACP-UE, qui est essentiel pour relever les défis mondiaux tels que le changement climatique, le terrorisme, la pauvreté et les inégalités de richesse. Ce partenariat devrait aller de pair avec des améliorations dans les domaines des droits de l'homme et de la démocratie.
  • une résolution sur la réduction du nombre global d'enfants non scolarisés dans les pays ACP. Elle invite l'UE et ses États membres à allouer 10% de leur aide publique au développement (APD) à l'éducation d'ici 2021, puis 15% d'ici 2030. Les États membres de l'UE devraient également canaliser au moins 40% de leur aide à l'éducation vers les pays les moins développés.
  • une résolution sur les possibilités qu’offrent les énergies renouvelables pour assurer un développement économique durable aux pays ACP, en particulier dans les régions éloignées. Elle appelle l'UE à investir dans les secteurs des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique dans les pays ACP.

Les membres de l'APP ont également adopté deux résolutions d’urgence sur:

  • les enjeux et les défis liés au respect de l'État de droit dans l'Union européenne et les pays ACP.
  • les crimes environnementaux.

Michel, co-présidant sa dernière session de l'APP ACP-UE après deux mandats de cinq ans, a déclaré à propos des négociations en cours: "Nous avons le devoir de ne pas rater cette occasion unique de devenir d'authentiques partenaires politiques. Nous avons besoin d'un partenariat étroit afin de relever ensemble les défis économiques, environnementaux, industriels, migratoires, sociaux, éthiques et politiques croissants". Il a ajouté que la création d'une vaste zone de libre-échange entre l'UE et l'Afrique pourrait être un moyen de parvenir à un partenariat plus ambitieux.

Joseph Owona Kono, co-président de l'APP ACP-UE, a déclaré : "Alors que nous négocions le nouvel accord, nous devons améliorer et renforcer notre partenariat. Nous appelons de nos vœux une Assemblée parlementaire paritaire forte, qui soit à la hauteur de ses objectifs, efficace dans son approche et qui ait un impact sur notre peuple et sur les générations à venir.’’
Le 20 mars, les co-présidents Louis Michel et Joseph Owona Kono ont fait une déclarationsur le cyclone Idai qui a touché le Mozambique, le Malawi et le Zimbabwe.

Contexte

L'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE (APP) réunit des députés du Parlement européen et des représentants des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique ayant signé l'accord de Cotonou, qui constitue la base de la coopération et du travail de développement ACP-UE.

Source: europarl.europa.eu. Mars 2019 via cta