Démarrage des travaux de la première session de la commission technique de l'observatoire économique et social des pêches | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Démarrage des travaux de la première session de la commission technique de l'observatoire économique et social des pêches

lun, 18/03/2019 - 18:00

Les travaux de la première session de la commission technique de l'observatoire économique et social des pêches pour l'année 2019 ont débuté, lundi, dans les locaux du ministère des pêches et de l'économie maritime en Mauritanie.

Cette session discutera un exposé sur les concertations de l'observatoire en vue de leur adoption et un rapport pour la période 2018-2019 ainsi qu'un autre rapport sur les statistiques annuelles pour l'année 2017 et un bulletin sur les données pour l'année 2018, en plus du plan du rapport annuel 2018.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, la secrétaire générale du ministère des pêches et de l'économie maritime, présidente de la commission technique de l'observatoire, Mme Meymouna Mint Mohamerd Salem, a indiqué que le secteur des pêches a connu l'élaboration d'une stratégie nationale de gestion responsable pour un développement durable des pêches et de l'économie maritime pour la période 2015-2019, visant la préservation de nos ressources halieutiques, de l'environnement et du milieu marin ainsi que l'intégration du secteur dans l'économie nationale et la répartition équitable de la rente du secteur.

Elle a ajouté que la mise en oeuvre de cette stratégie a permis une nette amélioration des performances du secteur à travers sa contribution dans les différents agrégats macroéconomiques du pays, en termes des recettes du budget de l'Etat, du rapatriement de devises et des retombées économiques et sociales, suite notamment à l'accroissement des quantités débarquées et exportées.

La secrétaire générale a noté que l'exécution de cette stratégie a été accompagnée par la mise en place d'un dispositif permanent pour le traitement et l'analyse des données issues des structures, à travers la création de l'observatoire économique et social des pêches, qui a pour but de prendre fortement en considération les dimensions économiques et sociales dans la gouvernance du secteur et de disponibiliser des indicateurs fiables pour assurer une gestion rationnelle des ressources halieutiques nationales et renforcer la contribution du secteur des pêches et des affaires maritimes au développement économique et social du pays.

Elle a exprimé ses remerciements au staff de l'observatoire pour la bonne organisation et les efforts fournis pour accomplir les tâches qui lui sont assignées et à la Banque Mondiale pour son appui au secteur des pêches, émettant enfin le voeu de voir tous nos partenaires techniques fournir davantage de soutien à cette structure naissante afin qu'elle puisse mener à bien ses missions et atteindre les objectifs visés.

La cérémonie d'ouverture de la session s'est déroulée en présence du commandant des garde-côtes mauritaniennes et de la coordinatrice du projet régional de pêche en Afrique de l'ouest.

Ami