Mauritanie : la demande de logement est estimée à 10000 unités par an (ministre de l’habitat) | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Mauritanie : la demande de logement est estimée à 10000 unités par an (ministre de l’habitat)

mar, 12/03/2019 - 14:00

 Le ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, Nani Ould Chrougha a fait savoir que la demande annuelle de logement est estimée à 10000 unités. 

S’exprimant, jeudi 7 mars, lors du point de presse hebdomadaire, le ministre a précisé que l’inventaire faite en 2009, montre que le gap entre la demande et de l’offre de logement se situe à 233% (3000 unités de logement existant contre une demande annuelle de 10000 habitats). 

Le responsable a mentionné que pour pallier à cette situation, "l’ État a élaboré un programme et pris un certain nombre de mesures institutionnelles dont la fusion des sociétés Socogim et ANAD en une société dénommée ISKAN".

"Cette société, qui a réalisé d’ambitieux programmes de logements au niveau de Tiris-Zemmour, à travers la construction de 600 unités de logement à Zoueirate, en plus de 148 unités à Nouakchott pour les familles sinistrées et 50 unités de logement à Chami pour un coût global de 750 millions MRU", a-t-il renseigné. 

Concernant l’urbanisation, Ould Chrougha a soutenu que son département a procédé à la distribution de plus 146 mille parcelles dont 120 mille au niveau de Nouakchott.

"Et d’effectuer l’aménagement et la viabilisation d’environ 5200 hectares pour l’accueil et l’installation des familles de rapatriées", a-t-il informé.

La question de l’habitat est devenue un véritable casse-tête pour les autorités mauritaniennes notamment avec l’agrandissement anarchique de Nouakchott durant ces dernières décennies. 

Ibrahima Junior Dia (Les Mauritanies via cridem)