Mauritanie-Signal rouge à la Mauritel | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Mauritanie-Signal rouge à la Mauritel

mar, 29/01/2019 - 18:09

Les employés de l’opérateur, de téléphonie mobile mauritano-marocain, Mauritel sont en colère, a constaté un journaliste de CRIDEM. 

Depuis ce lundi 28 Janvier, ils observent un mouvement de protestation contre ce qu’ils considèrent comme des mesures disciplinaires appliquées arbitrairement contre certains de leurs camarades à la suite de la rupture des négociations syndicales avec leur direction générale. 

Après avoir conclu avec la direction de l’entreprise des accords sur l’amélioration des conditions de travail et une augmentation des salaires, le PDG de Mauritel a d’un coup changé de décision avec comme arguments que la tutelle marocaine de télécom a rejeté ces dits accords jugés inapplicables pour des raisons budgétaires. 

Ce rejet de la plateforme des doléances s’est suivi d’un grand mouvement de débrayage qui mobilise, plus de 300 employés de Mauritel qui ont décidé d’entamer une série d’actions syndicales pour exiger la reprise des négociations suspendues par la tutelle. C’est ainsi que la Direction générale de Mauritel a réagi par une note de service affectant un groupe de grévistes dans des endroits reculés du pays en guise de sanction disciplinaire. 

La colère est montée dans les rangs des employés qui accusent la tutelle de briser le mouvement en ciblant certains employés pour dissuader les autres à poursuivre le mouvement. Sur les quelques 300 employés de Mauritel, on compte seulement une dizaine de marocains dont les salaires et les conditions de vie sont de loin plus enviables par rapport à leurs collègues mauritaniens. L’actionnaire marocain détient le monopole des décisions qu’ « il exerce sur nos dos », a lancé un employé de Mauritel. 

Par La Rédaction de cridem.org 

(c)CRIDEM2019