Rosso ● Rencontre des Forces de défense et de sécurité de la Mauritanie et du Sénégal | Mauriweb

Rosso ● Rencontre des Forces de défense et de sécurité de la Mauritanie et du Sénégal

mer, 14/02/2018 - 11:00

Alors que les deux chefs d’Etat se rencontraient àNouakchott, les autorités de la zone militaire no7 duSénégal et de la 7ème région de la Mauritanieessayaient de trouver la bonne formule pour l’organisation de patrouilles mixtes.

La lune de miel se poursuit. Pendant que les deux chefs d’Etat essayaient de consolider leurs relations après des moments de flottement et de tension, les autorités militaires du Sénégal et de la Mauritanie tentaient aussi d’accorder leurs violons pour une unité d’actions et une meilleure harmonisation de leurs interventions en matière de sécurité. 

Une délégation des Forces de défense et de sécurité du Sénégal s’est en effet rendue à Rosso, en République islamique de Mauritanie, dans la période du 8 au 10 février 2018, pour rencontrer les autorités militaires de ce pays. Un voyage qui, selon une note de la Dirpa, entre dans le cadre de la réunion de planification des patrouilles conjointes pour l’année 2018.

Dirigée par le colonel Mbaye Cissé, commandant la zone militaire n°2, la délégation sénégalaise, composée de représentants de l’ensemble des Forces de sécurité et de défense de la zone, a été accueillie par le colonel Abdalaye Abdoul Walid, commandant la 7ème région. Selon les autorités militaires sénégalaises, l’objectif de cette rencontre était d’examiner les questions sécuritaires, mais également d’établir un nouveau calendrier des patrouilles communes pour l’année 2018. 

La rencontre a été mise à profit par les autorités militaires des deux pays pour envisager des actions communes concertées pour mieux assurer la sécurité des personnes et des biens des deux côtés des frontières. Une occasion également saisie pour renforcer davantage les liens d’amitié et de coopération entre les unités frontalières des deux pays. 

Les différentes commissions ont, au terme de leurs discussions, élaboré des plans d’action communes avant qu’un procès-verbal ne soit paraphé par les deux chefs de délégation. A la fin de la rencontre, le calendrier des patrouilles pour l’année 2018 a été dégagé. Les participants espèrent que cela permettra aux populations des localités frontalières de vivre tranquillement et de vaquer à leurs besoins.

cndiongue@lequotidien.sn