Les six NON de l’Opposition | Mauriweb

Message

"Ce pouvoir nous a tout pris, même notre dignité, notre liberté, notre justice, notre santé, notre ceinture verte, notre aéroport, notre zone franche, notre port,nos mines (....jusqu'au gravier), nos écoles....on lui demande de tout nous rendre... 
LA PEUR A DISPARU"

 

Les six NON de l’Opposition

dim, 16/10/2016 - 13:33

 Le Front National Pour la Démocratie et l’Unité, qui constitue la plus importante coalition de partis opposants, a brandi face au pouvoir six"NON " et continue à exprimer son entière désapprobation au dialogue qui se déroule depuis deux semaines avec la probabilité de plus en plus évidente d’une reforme constitutionnelle. 

Le FNDU appelle à une marche populaire. Dans un communiqué publié jeudi, leFNDU dit : Non à la poursuite du coup d’état et à la prise en otage du pays vers l’inconnu, Non à la répression des jeunes et au rétrécissement des libertés, Non à la poursuite du régime de la faim et du chômage, Non à la poursuite du régime du détournement et de la gabegie, Non au mépris, Non à la poursuite du régime de l’injustice, de la marginalisation et de l’inégalité.

Et le FNDU de poursuivre ses oppositions en déclarant : « Ensemble pour la préservation de la Constitution, des symboles nationaux. Ensemble pour la préservation de l’unité nationale ». 

Le FNDU précise dans son communiqué que la Mauritanie est entrée dans un tournant dangereux par la volonté du pouvoir par son coup d’état sur la constitution à travers les propositions de son parti présentées dans le prétendu dialogue. Le FNDU accuse Mohamed Ould Abdel Aziz de manœuvrer pour pouvoir faire un troisième mandat. 

Le Front a précisé que certaines formations politiques participantes au dialogue ont essayé de s’opposer à ces manœuvres du pouvoir qui sont en fait des manœuvres basses indignes d’un pouvoir responsable de l’avenir d’une nation.

Mais, continue le communiqué, « quand les portes d’une alternance démocratique sont closes et que les règles qui les organisent sont violées, alors, les seules voies qui restent pour le changement sont celles de l’instabilité ». 

Selon le communiqué du FNDU : « Ce qui se passe dans les assises du dialogue est un plan décousu qui permet de perpétuer un pouvoir dont le chef ne se gêne de rien : il utilise sa police et ses tribunaux pour régler le compte à ses adversaires. 

Il est entré au palais complètement démuni pour devenir l’un des plus grands richissimes et refuse de déclarer ses biens ». Le FNDU appelle les Mauritaniens à faire face à ce qu’il appelle : « Un plan qui mette l’avenir du pays dans un véritable danger » au cours d’une marche qu’il organisera le samedi 29 octobre 2016. 

Le Calame