Actualités | Mauriweb

Actualités

L'Editorial du Calame : Justice aux ordres

mer, 06/09/2017 - 14:04

En Mauritanie rectifiée, donner ne se conjugue à aucun temps. Pire, c’est désormais assimilé à une corruption insolite sans passe-droit en contrepartie. Pour avoir connu ce "dangereux" mécène qu’est Mohamed Ould Bouamatou, trois journalistes et la directrice d’un site web se sont ainsi vus traînés devant la justice.

Bouamatou offre une villa à Maalouma

lun, 04/09/2017 - 14:11

Dès qu’il apprit que la grande chanteuse   Maalouma Mint El Meydah, la fille de l’illustre Mozart de la musique maure El Mokhtar Ould Meydah avait été menacée de prison le jour de la fête de l’Id El Kebir, l’homme d’affaire Mohamed Ould Bouamatou décida de lui donner gracieusement une Villa en guise de cadeau de fête.

Justice- Une délégation de l’Ufp se solidarise des médias

lun, 04/09/2017 - 13:16

Une délégation du parti de l’Union des forces de progrès, Ufp-opposition, a rendu visite lundi aux sièges des principaux médias placés sous contrôle judiciaire, dans l’affaire dite du sénateur Mohamed Ould Ghadda.

Dans ce cadre, la délégation de l’Ufp a rencontré les directeurs de publication du journal «Le Quotidien de Nouakchott », Moussa Samba Sy et du site «mauriweb.info», Jedna DEIDA.

Mauritanie: Mauritel, Mattel et Chinguitel mis en demeure pour la 3ème fois consécutive dans l’année pour manquement à leurs obligations

lun, 04/09/2017 - 12:43

Les opérateurs de téléphonie mobile Mauritel, filiale de Maroc Telecom ; Mattel, filiale de Tunisie Telecom et Chinguitel, filiale d’Expresso, s’attirent à nouveau les foudres de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARE) de Mauritanie. 

Pour la troisième fois consécutive dans l’année, une mise en demeure leur a été servie pour manquements aux obligations contenues dans leur cahier des charges.

Mauritanie: l'annulation des élections kenyanes enflamme les réseaux sociaux

lun, 04/09/2017 - 12:35

Malgré l’éloignement géographique, l’évolution de la situation politique au Kenya, marquée une décision de la cour suprême annulant les résultats du scrutin présidentiel du 8 août dernier, suivie de la réaction du président sortant, Uhuru Kenyatta,sorti de son devoir de réserve en critiquant une décision de justice, enflamme les réseaux sociaux en Mauritanie. 

Humeur : Voici pourquoi la police a convoqué Maalouma

dim, 27/08/2017 - 13:36

La Brigade chargée des crimes économiques a tout à fait raison. Elle aurait dû convoquer Maalouma depuis longtemps pour lui demander des comptes à propos :

- De la détention de 30% de la banque BMS ;

-Du financement par M. Bouamatou de sa campagne pour le Sénat, à hauteur de 3 milliards d’UM ;

Dernière-minute : La sénatrice Malouma Mint Meidah à la police

sam, 26/08/2017 - 17:42

 La sénatrice et artiste mauritanienne, Malouma Mint Meidah, a été convoquée, ce samedi 26 août, par la brigade de la police chargée de la répression des crimes économiques et financiers.

Selon des sources, elle serait entendue sur ses relations avec un homme d’affaires mauritanien basé à l’étranger et le sénateur Mohamed Ould Ghadda, arrêté depuis deux semaines.

Les Mourabitoune valident leur ticket pour Kenya 2018

dim, 20/08/2017 - 16:27

Ils l'ont fait !!! Les Mourabitoune ont validé, ce samedi 19 août, leur ticket pour le CHAN 2018, en s’imposant 1 but à 0 face aux Aigles du Mali, au Stade Modibo Keïta de Bamako.

Les réformes en césarienne : Aziz tente de se remettre en selle en prenant le pouls des nouakchottois

jeu, 17/08/2017 - 17:55

Officiellement la Mauritanie a changé de drapeau et d’hymne nationaux après un référendum dont la tenue est vivement contestée par beaucoup de mauritaniens et ses résultats discrédités par une fraude massive pour éviter la déroute électorale.

Mauritanie. Me Bouhoubeiny à Ould Abdel Aziz : Le jour où tu seras «présenté devant la justice viendra »

jeu, 17/08/2017 - 15:48

#Mauritanie : Pour Me Ahmed Salem Bouhoubeiny, la situation du sénateur Ould Ghadda est inquiétante. Pour lui, il s’agit ni plus ni moins que d'un enlèvement. Il en profite pour mettre en garde le président Mohamed Ould Abdel Aziz qui pourrait un jour se retrouver dans la même situation et aura besoin de justice.

Pages